Fermeture de communication buccosinusienne

Chirurgie orale / stomatologie

Dernière modification : 19/10/2017

1

Présentation

Vous présentez, entre votre sinus maxillaire et votre bouche, une communication appelée fistule qui ne s’est pas fermée spontanément.

Cette intervention a pour but de nettoyer la cavité de votre sinus maxillaire et de fermer la fistule pour éviter la surinfection sinusienne responsable d’odeurs nauséabondes (cacosmie) et le reflux de liquide ou de débris alimentaires dans la cavité sinusienne et dans la fosse nasale lors de l’alimentation.

2

Comment se déroule l'intervention ?

Cette intervention se déroule, en règle, sous anesthésie générale.

La voie d’abord est située entre la lèvre et la gencive supérieure dans la cavité buccale, sans cicatrice extérieure. La fistule est fermée à l’aide d’un lambeau de voisinage (c’est à dire de la muqueuse prélevée dans votre bouche).

3

Les suites et les soins post-opératoires

Les suites opératoires normales peuvent être :

  • le gonflement des joues (oedème) est fréquent et parfois important.
  • les saignements : Il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures à une nuit suivant l’intervention. Le traitement consiste à appliquer une compresse sur la zone de l’extraction et mordre sur celle-ci tant que le saignement ne s’est pas arrêté.
  • une excellente hygiène buccale est essentielle. Les bains de bouche prescrits ne doivent être faits qu’après 24 heures et avec de l’eau froide. Après chaque repas, les dents et les gencives devront être nettoyées avec une brosse ultra-souple (dite chirurgicale).
  • la douleur au niveau des zones opérées est plus fréquente en bas qu’en haut. Elle cède souvent avec des antalgiques et disparaît en quelques jours. Des vessies de glace enrobées dans un linge (pas directement sur la peau) diminuent le gonflement et la douleur
  • une limitation de l’ouverture buccale est fréquente pendant quelques jours ;
  • pendant les premiers jours, l’alimentation doit être molle, tiède ou froide. Il faut éviter une nourriture chaude, très salée ou très acide. L’alcool et le tabac sont à proscrire.

4

Les risques

RISQUES IMMEDIATS

Le risque hémorragique est minime.
Les douleurs post-opératoires sont le plus souvent modérées.
Une infection sinusienne, responsable d’une tuméfaction douloureuse de la joue nécessite rarement un traitement adapté.

RISQUES SECONDAIRES

Malgré une technique chirurgicale appropriée, la récidive de la fistule est possible et nécessite alors une nouvelle intervention.
Enfin il faut souligner que, dans certains cas, il est impossible d’adapter une prothèse dentaire après l’intervention du fait d’une déformation de la gencive au niveau de l’intervention.

COMPLICATIONS GRAVES ET/OU EXCEPTIONNELLES

Tout acte médical, investigation, exploration,
intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.

Les pathologies

Malpositions dentaires

Anomalies de la position des mâchoires - orthognathie

En savoir plus

Syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS)

Apnées du sommeil

En savoir plus

Plan de traitement : orthodontie, chirurgie orthognathique

Anomalies de la position des mâchoires - orthognathie

En savoir plus
Nous contacter