Plan de traitement : orthodontie, chirurgie

Chirurgie orthognathique / Chirurgie de la mâchoire

Dernière modification : 1/02/2018

1

Présentation

Cette prise en charge nécessite une association entre l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial.

Classiquement la chirurgie s’inscrit dans une prise en charge globale organisée en quatre étapes :

  • diagnostique initial,
  • orthodontie de préparation (12 à 18 mois),
  • puis chirurgie orthognathique
  • puis orthodontie de finitions (3 à 6 mois).

L’ostéotomie du maxillaire supérieur et/ou inférieur (mandibule) a pour objectif de repositionner les arcades dentaires quand il existe un décalage entre elles entrainant une anomalie de position des dents (trouble de l’occlusion dentaire).

Plan de traitement : orthodontie, chirurgie 3

La correction des décalages osseux permet également d’améliorer les fonctions masticatoire, respiratoire, et la parole. Elle corrige aussi les désagréments esthétiques.

Dans certains cas l’intervention chirurgicale peut être réalisée plus précocement voire avant l’orthodontie qui reste obligatoire. Parfois d’autres interventions sont nécessaires pour faciliter l’orthodontie (expansion chirurgicale rapide, corticotomies, dents incluses, distraction osseuseextractions dentaires, …).

2

Plan de traitement classique

 Classiquement, la prise en charge justifie quatre étapes :

 

1 – Le diagnostic initial est réalisé conjointement par l’orthodontiste et le chirurgien maxillo-facial selon l’examen clinique les dents, de la position des mâchoires, et des fonctions, mais aussi des examens radiologiques de face et de profil. Des moulages en plâtre seront réalisés afin d’analyser la position des dents dans chaque arcade et la position de chaque arcade l’une par rapport à l’autre.

 

2 – L’orthodontie pré opératoire permet de préparer les arcades dentaires en alignant les dents et coordonnant les arcades l’une par rapport à l’autre (emboitement des dents en bonne position). Il nécessite la pose de bagues orthodontiques. Cette préparation permettra le repositionnement chirurgical des mâchoires par le chirurgien Maxillo-Facial.

Ce traitement dure en moyenne 12 à 18 mois et nécessite souvent d’augmenter le décalage entre les dents afin de préparer l’intervention. Rarement, certaines dents doivent être extraites pour permettre la préparation (dents de sagesse).

L’intervention chirurgicale n’est envisagée qu’à la fin de la préparation orthodontique. Parfois il est décidé de réaliser l’intervention chirurgicale plus précocement quand les conditions techniques le permettent et afin de faciliter la prise en charge d’orthodontie.

 

Lorsque l’orthodontie pré opératoire est quasiment terminée, le chirurgien reçoit le patient avec tout son dossier (moulages dentaires récents, radios) afin de confirmer et donner une date d’intervention.

 

4 – L’intervention chirurgicale est pratiquée sous anesthésie générale après consultation anesthétique pré opératoire.

 

Le set-up (bilan) pré-chirurgical :

Une consultation est réalisé une semaine avant l’intervention par le chirurgien (examen clinique, radiologique, moulage de plâtre). L’objectif est de  simuler l’intervention pour chaque patient : 

  • déterminer les déplacements des mâchoires nécessaires,
  • simuler l’intervention,
  • réaliser (par un prothésiste dentaire) des guides pour positionner précisément les mâchoires lors l’intervention

 

Plan de traitement : orthodontie, chirurgie 4

 

L’intervention chirurgicale :

L’hospitalisation est en moyenne de 1 ou 2 jours après l’opération.

Toutes les incisions sont effectuées à l’intérieur de la cavité buccale à l’exception parfois de deux minimes incisions au niveau des joues afin de mettre en place les vis.
Le chirurgien coupe l’os à l’aide d’instruments ultrasoniques modernes (piezochirurgie) permettant des découpes fines, précises et en limitant au maximum le traumatisme. Les mâchoires sont repositionnées à l’aide des guides réalisés lors de la simulation de l’intervention. Les structures osseuses sont fixées par des petites plaques de titane. Les fils de suture dans la bouche disparaissent environ 1 mois après l’intervention.

Il existe plusieurs types d’ostéotomies :

Des exercices de gymnastique mandibulaire (auto-rééducation) seront systématiquement indiqués en post opératoire.

Le chirurgien contrôlera la bonne évolution 15 j après l’intervention, puis le patient sera revu régulièrement à 2 mois, 6 mois, 1 an et à la fin de l’ensemble du traitement.

 

Plan de traitement : orthodontie, chirurgie 5

 

Le matériel d’ostéosynthèse (plaques et vis) est parfois retiré 6 mois à 1 an après l’intervention.

 

4 – Le traitement d’orthodontie post opératoire permet d’ajuster définitivement les arcades dentaires après la chirurgie.

L’orthodontiste doit être revu environ 15 à 21 jours après l’intervention pour continuer le traitement (finitions orthodontiques).

3

Collaborations multidisciplinaires

La prise en charge globale : pendant toute la phase de traitement il pourra vous être proposé un bilan complémentaire (kinésithérapies, orthophonie…) par un praticien de l’équipe pluridisciplinaire.

Le bilan des fonctions par un kinésithérapeute spécialisé ou un orthophoniste peut être indiqué car il peut exister des anomalies participant à l’origine de la malposition des mâchoires (positionnement de la langue et des lèvres…) ou qui peuvent être en partie conséquences de la malposition (douleurs articulaires…).

Un bilan est proposé au début de la prise en charge et la rééducation quand elle est nécessaire doit accompagner le temps du traitement avec une surveillance. Cette prise en charge des fonction est un facteur de stabilité du résultat dans le temps.

Un traitement préalable si il existe des lésions dentaires ou de la muqueuse buccale peut être nécessaire.

Une réhabilitation dentaire (prothèses dentaires) peut être nécessaire en fin de traitement afin d’assurer la stabilité du résultat.

4

Conclusion

La chirurgie orthognathique est la chirurgie du repositionnement des mâchoires. C’est une chirurgie qui s’inscrit dans une prise en charge multidisciplinaire.

C’est une chirurgie pratiquée depuis de nombreuses années et très bien maîtrisée dont les risques sont relativement minimes. C’est une chirurgie qui n’est pas douloureuse car bien calmée par les différents traitements. Elle entraîne certes un inconfort pendant les premiers jours post opératoires lié à l’œdème. Tout est mis en œuvre pour diminuer au maximum cet œdème et faciliter les suites opératoires.

Les activités scolaires ou professionnelles peuvent être reprises entre 15 jours et 1 mois après l’intervention. Les activités à risque de traumatisme (sport) peuvent être reprises en moyenne 1 à 2 mois en moyenne après l’intervention.

La motivation et la collaboration du patient est indispensable pour le bon déroulement de la prise en charge. L’hygiène buccale doit être impeccable.

 

Les pathologies

Agénésie ou amputation de l’oreille – Epithèse

Malformations du visage

En savoir plus

Dents incluses

Chirurgie orale

En savoir plus

Plan de traitement : orthodontie, chirurgie orthognathique

Anomalies de la position des mâchoires - orthognathie

En savoir plus
Nous contacter